• Notre projet d'école 2012-2016

    PROJET D’ECOLE 2012 /2016

     

    « Tous semblables, tous différents »

     

    Tous les hommes et toutes les femmes de la terre appartiennent à la même famille biologique : l’espèce humaine. Nous avons donc les mêmes besoins essentiels : nourriture, sommeil, oxygène…

    Tous les hommes et toutes les femmes pourraient avoir des enfants ensemble. Nous sommes donc tous pareils.

    Mais chacun est unique car nos deux parents nous transmettent une carte d’identité biologique où sont inscrits nos gènes. Ils déterminent nos particularités : couleur des cheveux, de la peau, forme du visage…

     

    Mais toutes nos caractéristiques ne sont pas inscrites dans nos gènes. En effet, les personnes qui nous entourent nous aident à devenir ce que l’on est.

     

    L’école maternelle a pour ambition d’aider l’enfant à se construire, à développer des capacités et à acquérir de nouvelles compétences.

    Les enseignantes accompagnent l’enfant dans la découverte de son corps, de ses possibilités. Elles élargissent sa vision des choses en proposant des activités nouvelles dans une ambiance sereine et bienveillante.

    L’enfant va acquérir petit à petit une autonomie nécessaire à son épanouissement personnel. Il devra accepter de ne pas être le centre de toutes les attentions et apprendre à vivre en collectivité avec des enfants semblables à lui-même et pourtant si différents.

     

    1. DIAGNOSTIC
    1. Présentation de l’école

    La situation géographique de l'école: bien que proche de la zone commerciale de Carrefour Givors, d'usines, du village automobile et de l'autoroute A47, le quartier ressemble à un petit village. Il comprend une rue avec de petits commerces de proximité, et se trouve à deux pas de la gare de Givors-ville. L'école est proche de la campagne et dispose d'un environnement assez riche: bois, prés, rivière, ruisseaux.

    Les deux écoles (maternelle et élémentaire) sont mitoyennes et communicantes par les nouveaux locaux; le groupe scolaire a connu un agrandissement et une rénovation de tout l'extérieur en 2010-2011-2012 (préfabriqués avec bardage bois, construction d'une cantine, façade avec isolation par l'extérieur côté nord, city-stade, changement de toutes les menuiseries).

     

    L'équipe est composée de 3 enseignantes, 3 ATSEM et 2 EVS (une administrative et une aide pour élèves en situation de handicap scolaire); la psychologue scolaire et la rééducatrice interviennent régulièrement dans l'école.

     

    L'école accueille environ 80 élèves provenant d'un quartier plutôt résidentiel, et en pleine croissance (construction de lotissements).

     

    L'origine sociale des enfants est hétéroclite: le taux de chômage est assez bas (majorité de familles dont les deux parents travaillent), le taux de familles recomposées ou de parents élevant seuls leur(s) enfant(s) est en évolution, tandis que le taux de mères au foyer semble diminuer. Au niveau des catégories socio-professionnelles, les parents sont en majorité des ouvriers ou employés de service public ou de secteur tertiaire. Il y a également un nombre grandissant de cadres et d'auto-entrepreneurs.

    Il y a peu de gros problèmes sociaux, cependant l'école est classée « zone difficile ».

     

    Les parents d'élèves sont très soucieux de l'environnement éducatif de leur(s) enfant(s); les parents délégués sont actifs et volontaires au sein du Conseil d'École; un groupe de parents est très investi dans le CPE (sou des écoles) mais rencontre des difficultés pour obtenir de l'aide pour l'organisation des manifestations, du fait du manque de disponibilité des parents actifs. Toutefois, ponctuellement, certains parents aident volontiers à la BCD, à l'accompagnement des sorties (piscine, théâtre, etc) ou encore à confectionner des costumes. En général, les parents répondent présents pour participer aux différents événements qui couvrent l'année scolaire: marché de Noël, Carnaval, loto, kermesse, fêtes dans l'école, …

    Nous essayons au maximum de diversifier les moyens d'information et d'échange avec les familles: réunions, cahier de liaison, tableau d'affichage, plaquette de l’école, site internet.

     

    Les moyens matériels de l'école ont évolué : l’école dispose de trois classes, d’une salle de motricité et d’une bibliothèque. Deux classes sont situées dans les locaux en « dur » et la classe des TPS/PS et la couchette se trouvent dans des locaux en préfabriqués neufs. Le mobilier a été totalement renouvelé dans deux classes.

    L’équipe éducative dispose d’une salle des maîtres équipée (table de réunion, frigo, micro-onde, cafetière…). Dans le bureau de la directrice, il y a un ordinateur, un scanner et une imprimante ainsi que des livres et de la documentation pédagogique. L’école possède un téléviseur, un magnétoscope, un lecteur DVD, 2 mini-chaînes, 1 poste CD-USB, 1 poste CD et 10 ordinateurs portables (dont 5 en prêt en élémentaire).

    La cour de récréation a été totalement rénovée en 2007 : enrobé dans la cour, revêtement spécial autour des jeux, création d’un espace vert autour des arbres et d’un jardin potager avec un point d’eau.

    L’école possède des vélos et des trottinettes entreposés dans le chalet de la cour de récréation.

     

     

    1. Identification des points d’appui et de progrès

    Points à conforter :

    • L’harmonisation des outils : classeur « Arts et Littérature », météo du comportement, mascottes au sein de chaque classe, classeur de suivi des élèves
    • Le partenariat avec un artiste à résidence au sein de l’école
    • L’ouverture culturelle (différents courants artistiques : musique, danse, arts plastiques et différents pays)
    • L’ouverture de l’école aux parents (réunion de rentrée, plaquette école, site de l’école, 3 réunions de classe dans l’année)

     

    Points à améliorer :

    Par rapport au fonctionnement de l’école, nous constatons :

    • Qu’il y a peu d’expériences scientifiques, pas assez de manipulation
    • Qu’il faut améliorer les programmations dans les différents domaines
    • Que le projet étant dense, enseignants et élèves travaillent souvent dans l’urgence
    • Que l’évaluation des élèves n’est pas assez individualisée et progressive
    • Qu’il faut mettre en place une réelle cohésion entre la maternelle et l’élémentaire
    • Qu’il faut donner un rôle plus important aux parents délégués élus afin de mieux identifier leur mission au sein de l’école

    Par rapport aux évaluations (réalisées en fin de GS et en CE1) et à l’observation des enfants au sein du groupe scolaire, nous avons constaté que les élèves avaient des difficultés :

    • A accepter les différences (des régimes alimentaires différents du leur par exemple)
    • A se concentrer, à se relaxer. Ils semblent ressentir une pression excessive.
    • A réaliser des exercices de géométrie et de résolution de problèmes

     

     

    1. CHOIX DU PROJET ET DES AXES PRIORITAIRES RETENUS

    Pour améliorer le fonctionnement de l’école, nous avons défini 3 axes prioritaires :

    • Favoriser l’ouverture culturelle
    • Apprendre le respect de soi, des autres et de l’environnement
    • Développer l’expérimentation, la manipulation, le jeu pour rendre l’élève acteur de ses apprentissages
    1. PROGRAMME D’ACTIONS ET STRATEGIES PEDAGOGIQUES PAR AXE DE TRAVAIL
    1. Favoriser l’ouverture culturelle de l’élève

    L’école doit permettre aux enfants d’assimiler les savoirs fondamentaux – lire, écrire, compter- mais aussi permettre à chaque enfant d’acquérir un esprit critique. Il doit donc savoir s’ouvrir aux autres et à l’art sous toutes ses formes. La ville de Givors propose de nombreuses activités culturelles, cependant elles restent souvent assez limitées au niveau des enfants d’âge maternel. C’est pourquoi l’école doit devenir un relais complémentaire dans le domaine culturel. Nos élèves sont de petits français, de petits européens, des citoyens du monde. A cet égard, ils doivent partager une culture éclairée, basée sur des valeurs artistiques communes. Nous veillerons à ce que nos élèves soient initiés à différentes formes d’expression artistique afin de s’enrichir et de s’en imprégner. Pour cela, nous inviterons à résidence des artistes ou nous travaillerons en partenariat avec des structures culturelles.

    1. Explorer l’environnement proche (classe, école, quartier, ville…)
    • Réaliser le plan de la classe, de l’école
    • Liaison GS/CP : visite de l’école élémentaire, activités et projets communs
    • Connaître son quartier, sa ville : Visiter le quartier, visite guidée de Givors, jeu de piste dans Givors
    1. Découvrir des espaces plus lointains, d’autres civilisations, d’autres cultures, d’autres époques
    • Visite de musées, d’expositions, sorties scolaires
    • Favoriser l’apprentissage transdisciplinaire en fonction d’un thème annuel (albums de littérature, œuvres d’art, musique, EPS, découverte du monde)
    • Créer un musée de classe ou d’école
    • Découvrir une langue étrangère en GS et imprégnation par « bain de langue » en TPS/PS/MS
    • Apprendre à identifier les caractéristiques de certains milieux (ville, montagne, mer, désert…)
    1. Multiplier les rencontres avec des artistes, des œuvres ou des partenaires compétents dans divers domaines
    • Faire venir des artistes à résidence dans l’école pour animer des ateliers prévus dans un projet réalisé en partenariat
    • Multiplier et élargir l’éventail des supports proposés aux enfants (vidéo, audio, reproductions d’œuvres)
    • Elaborer des projets en partenariat avec la médiathèque, le théâtre, la Mostra, la maison du fleuve Rhône, les potagers du Garon ou le conservatoire de Givors
    1. Apprendre le respect de soi, des autres et de l’environnement

    L’enfant est soumis au stress de la vie actuelle, aux rythmes parentaux qui ne sont pas toujours adaptés au sien. Quand l’enfant vient à l’école, il apporte avec lui, tensions, nervosité dans un contexte où il n’est pas le centre du monde, où il va lui falloir composer avec ses camarades. Il convient de canaliser cette énergie et de la convertir par le biais de la relaxation et de l’exercice physique.

    Il est primordial que l’enfant se respecte d’abord en tant que personne à part entière afin qu’il puisse ensuite respecter les autres et accepter leurs différences.

    Les parents jouent également un rôle important dans l’apprentissage du respect (des autres, de l’institution scolaire ou de la nature), c’est pourquoi nous veillerons à travailler dans une collaboration école-famille active.

     

    Les actions :

     

    Se respecter soi-même :

    1. identifier les principes d’une alimentation saine

    - les groupes d’aliments et la composition d’un repas équilibré

    - manger des fruits frais au goûter (partenariat « un fruit à la récré »)

    - partenariat avec les potagers du Garon de Grigny (panier de légumes de saison)

    - la digestion

    - intervention nutritionniste de la ville de Givors (café des parents ou pause café)

    b. devenir autonome

    - apprendre à s’habiller et à se chausser

    - prendre soin de ses affaires et du matériel de l’école

    - être capable d’aller chercher et de ranger le matériel de la classe

    - comprendre une consigne simple

    - travail autour de la méthodologie (vocabulaire spécifique)

    - harmonisation des icônes et pictogrammes entre l’élémentaire et la maternelle

    c. favoriser la pratique de l’EPS

    - harmoniser le parcours des élèves avec une progression par cycle

    - séances de psychomotricité en TPS/PS

    - travailler sur le schéma corporel (nommer les parties du corps) mais aussi développer le vocabulaire des actions du corps (s’accroupir, s’agenouiller…)

    - laisser des traces écrites des séances d’EPS

    - comprendre les bénéfices de l’activité physique pour le corps

    d. apprendre des méthodes de relaxation

    - achat des tapis de sol et des livres CD de relaxation pour enfants

    - formation des enseignants

    - temps de repos des GS réalisé sous forme de relaxation

    - endormissement des petits et moyens avec méthode de relaxation

    - 10 min de relaxation dans la classe quand nécessaire

    - favoriser l’écoute musicale

    - le chant choral est également une activité apaisante

     

    Respecter les autres :

    1. prendre conscience que la diversité est source de richesse en ouvrant l’esprit aux différences (physiques, habitudes de vie, handicap, d’aptitudes…) au sein de la classe, de l’école et de la société.
    • Ateliers philo
    • Lecture d’albums de littérature enfantine traitant du sujet de la différence
    • Participer aux actions en faveur du handicap ou des personnes défavorisées (bouchons, pièces jaunes, banque alimentaire)
    • Mise en place de « l’heure du conte » : Des papys et mamies à la retraite viennent lire des histoires aux enfants
    1. Favoriser la relation école-famille.
    • Mettre en place « la pause café » (commun élémentaire maternelle)
    • Instaurer un café des parents (maternelle)
    • Mettre en valeur le rôle des parents délégués (présentation photos, travail sur projets particuliers comme le café des parents)
    • Petit déjeuner de rentrée en septembre
    • Réunion générale à la rentrée scolaire et 3 réunions de classe dans l’année
    • Site internet de l’école
    • Plaquette d’école, cahier de liaison, panneau d’affichage
    • Cohésion du groupe scolaire : même projet d’école et choix de la même thématique annuelle (2012-2013 : le Moyen âge, 2013-2014 : le potager, 2014-2015 : le cirque, 2015-2016 : l’eau)
    • Réunion spéciale « futurs CP » en fin de GS avec la maîtresse de CP
    • Liaison GS/CP : établir un calendrier des rencontres
    1. Poursuivre « la météo du comportement »
    • Harmoniser le fonctionnement de la météo (bon point et fiche de suivi)
    • Faire un règlement de cours de récréation commun (affichage sous forme de photos)

     

    Respecter l’environnement

    1. tri sélectif, recyclage (éco-citoyenneté)
    • tri sélectif : papier, piles au sein de l’école, cartouches d’encre
    • atelier recyclage du papier
    • apprendre à trier les déchets ménagers : tri sélectif (brigade du tri à Givors)
    • compostage : jeter les épluchures du goûter dans le composteur (inciter les parents à jeter leurs déchets verts dans notre composteur)
    • connaître les gestes éco-citoyens : éteindre les lumières, ne pas gaspiller l’eau…
    1. potager
    • travailler le vocabulaire autour du jardinage (outils, actions…)
    • semer des graines
    • cultiver des légumes et les manger
    • fleurir l’école
    • élevage de vers de terre
    1. sensibiliser aux causes environnementales
    • animaux en voie de disparition
    • pollution

     

    1. Développer l’expérimentation, la manipulation, le jeu pour rendre l’élève acteur de ses apprentissages

    L’équilibre d’une personne ne peut pas se faire sans la mobilisation de tout le corps. Pour l’enfant, c’est encore plus important. Chaque donnée enregistrée par le cerveau à besoin d’être vécue et expérimentée à travers le corps, sinon il n’y a pas de véritable intégration de la donnée car elle n’est pas passée par l’expérimentation.

    Si le cerveau seul est mobilisé, l’enfant se sent coupé de lui-même, il en ressentira un malaise. Il essaiera néanmoins de répondre à la demande, mais cela exigera de lui un effort de compréhension et d’adaptation, puis une fatigue et un découragement. Le corps va se révolter et exprimer sa peur par une hyperactivité désordonnée. Si l’enfant est trop fatigué, il peut au contraire se refermer sur lui-même avec un sentiment de découragement de ne pas être compris, entendu, ne pas se sentir à la hauteur des attentes pressantes autour de lui. Il se déconnecte, perd la motivation et le goût de l’effort. Pour que l’enfant retrouve sa motivation, il faut le recentrer sur son corps, mobiliser toutes les fonctions de son être.

    Cela passe par la relaxation, mais également par des sollicitations dans différentes activités (jeu, manipulation, expérimentation, création, innovation…) et cela dans tous les domaines de l’école maternelle.

    L’enfant doit être acteur de ses apprentissages à travers des activités qui ont du sens pour lui.

    Les actions :

    1. Développer la démarche scientifique
    • Investir dans du matériel éducatif pour réaliser des expériences scientifiques
    • Elevage (coccinelles, papillons, fourmis, escargots, poissons…)
    • Semis et plantations (potager)
    • Expérience autour de la graine
    • Les aimants
    • Les engrenages
    • L’eau (Smaga, maison du fleuve Rhône)
    • Faire une programmation en découverte du monde sur cycle 1
    1. Développer la démarche de création artistique
    • Arts plastiques : activités de création (pas reproduction)
    • Musique : percussions
    • Danse contemporaine : élaborer un module dansé et participer à la rencontre « mai toi en danse »

     

    1. Favoriser l’apprentissage par le jeu
    • Investir dans du matériel éducatif de qualité
    • Trouver du matériel favorisant le travail autour de la géométrie (kapla, construction, assemblage…)
    • Repenser le fonctionnement de la classe de TPS/PS : ateliers libres (manipulation)
    • Mise en place d’une ludothèque au sein de l’école (mercredi) : créer du lien social et inciter les familles à jouer aux jeux de société.
    1. Développer la motricité fine par des manipulations variées
    • activités Montessori : les vis, les pinces, le transvasement…
    • bac à graines, bac à eau
    • peindre avec différents outils et même avec son corps
    1. Mettre en place une évaluation individualisée (cahier des progrès)
    • Le cahier des progrès : il permet à l’élève d’évaluer ses progrès et de voir ce qu’il lui reste à apprendre. Ce cahier suit l’élève durant toute sa scolarité à l’école maternelle, ce qui permet de voir une réelle progression des apprentissages et surtout de ceux dits « invisibles » car ne laissant pas de trace sur fiche.
    1. Apprentissage des sons grâce à la méthode des alphas

    A l'école, nous utilisons une méthode de lecture novatrice basée sur des découvertes récentes en neurosciences. C'est une approche ludique pour apprendre "le son" des lettres et pour savoir associer deux sons ensemble.

    Nous commençons cet apprentissage dès la MS et nous la poursuivons en GS :

    • MS : découverte de l’histoire, des personnages
    • GS : apprentissages des sons et méthode syllabique

    L’école a besoin d’investir dans le matériel de manipulation spécifique de cette méthode (notamment les ardoises individuelles aimantées avec les personnages en volume)

     

     

     

     

     

     

     

     

    1. EVALUATION DU PROJET
      1. Ouverture culturelle
    • Connaissances acquises en arts, en découverte du monde, en langues vivantes etc.
    • Observation de l'enrichissement du vocabulaire sur les quatre années du projet d'école
      1. Respect de soi, des autres et de l’environnement
    • Observation du climat de l’école, de l'ambiance entre les enfants en classe et en récréation, du lien école-familles
    • Observation de l’évolution du surpoids
    • Amélioration de la concentration des élèves, diminution des nuisances sonores
    • Continuité du travail d'équipe entre enseignants du groupe scolaire (continuité des projets, des programmations avec la même équipe ou une équipe différente selon le mouvement des personnels)Participation des familles aux actions (tri sélectif, pause café, banque alimentaire, commandes de paniers de légumes bio…)

     

      1. L’expérimentation, la manipulation et le jeu
    • Observation des résultats scolaires par rapport aux évaluations de GS et aux statistiques de circonscription visibles sur Tabord
    • Amélioration des compétences en découverte du monde, en langage oral et en phonologie
    • Utilisation quotidienne du « cahier des progrès » et évaluation de cet outil (par rapport aux enfants, aux parents et aux enseignants)
    • Mise en place de programmations dans tous les domaines
    • Fréquentation de la ludothèque

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :